Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2015 6 21 /02 /février /2015 10:24

Dans une optique long terme investir en bourse est plus simple que beaucoup ne le pensent.

Le principal point négatif aujourd’hui est que l’on ne peut pas ouvrir son journal, allumer sa radio, regarder sa télévision sans lire, entendre ou voir de mauvaises nouvelles au sujet des marchés financiers. Tous diffusent de la peur. Et la peur fait vendre. Imaginez qu’un journaliste mette en Une d’un journal financier: «RAS, tout va bien!», aucune raison de le lire.

L’économie est faite de catastrophes financières: la crise US de 1929, le crash de 1987, les attaques du 11 septembre, les subprimes aux USA, la chute de Lehman Brother, la faillite de la Grèce, la crise bancaire de Chypre, etc etc…A chaque fois l’économie a été impactée mais elle s’est reprise tout aussi bien.

D’aussi loin que nous puissions nous rappeler, avons-nous réellement connu une époque où tout allait bien?

Une crise survient, c'est l'affolement, la désorientation voire même la panique. Il se produit des catastrophes, des gens finissent à la rue, des entreprises déposent le bilan, des scandales éclatent, il peut même y avoir des morts, par millions. Et le temps s’écoule, inexorablement. Puis on s'adapte. De nouveaux modes de fonctionnement apparaissent, de nouvelles habitudes naissent et entraînent de nouvelles idées, des marchés émergent avec son lot de nouvelles industries. Un modèle nouveau se dégage lentement du chaos...et la vie continue.

Sur une perspective de plus ou moins 20 ans, toutes ces catastrophes n’influencent pas énormément le cours de l’histoire financière. Il est très important de se recadrer dans le temps et de définir son profil d’investisseur. D’une manière générale, plus on vieillit moins on prend de risques.

Il est courant d’utiliser la règle de 100 pour connaître sa proportion d’exposition aux actions, 100 - votre âge = votre part investi en actions.

Par exemple, une personne de 30 ans s’exposera à hauteur de 70% en actions, les 30% restant iront sur du monétaire et/ou des obligations. Une personne de 50 ans investira moins (en pourcentage de son capital) en actions qu’une personne plus jeune.

La logique est toute simple : au fur et à mesure que vous vieillissez, vous aurez évidemment moins de temps pour récupérer d’une crise boursière importante alors qu’une personne de 30 ans aura devant elle plusieurs décennies comme perspective d’investissement.

Investir en bourse requiert certaines qualités, il faut être patient, rigoureux, humble et surtout, constant.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pavdu69
commenter cet article

commentaires

Pavdu69 21/02/2015 16:31

Bonjour Jacques,

Tout dépend de votre manière d'investir en bourse, êtes-vous plutôt un investisseur actif ou un investisseur passif?
Une gestion passive demande un investissement régulier via des trackers ou ETF, cela demande moins de temps, l'investisseur y recherchera un rendement de son portefeuille régulier et indépendant de l'évolution des marchés.
Alors qu'au contraire, une gestion active (comme je pratique) demande une implication plus importante, l'évolution de mon portefeuille dépend de l'évolution des marchés, je suis donc obligé de prendre en compte le timing quand j'ouvre une position. Faire preuve de discernement est dans ce cas une qualité plus que nécessaire.
Encore une fois, il faut que chacun teste ces 2 manières d'investir en bourse afin de faire son propre choix et de voir avec laquelle il est le plus à l'aise et surtout le plus rentable.

ps: je suis l'exemple même de la dernière phrase de votre commentaire, j'ai débuté en bourse de manière passive, je suis entré en mai 2006 quand les marchés étaient déjà très haut, j'ai investis chaque mois une même somme, la crise est survenue à l'été 2007, j'étais en perte mais j'ai continué d'investir consciencieusement durant toute la longue baisse des marchés. En mars 2009 le cac marque un plus bas puis commence à entamer une remontée. Je continue d'investir. Et ce n'est qu'en mai 2011 que j'ai effacé mes pertes et que ma sicav sur laquelle je plaçais tous les mois repasse en positif!
Pendant toutes ces années, je me suis promis que lorsqu'elle repassera en positif je la vendrai et que dorénavant je passerai en gestion active et ferai mes recherches de titres tout seul.
En mai 2011 je la vends donc, je suis mes indicateurs et je vois que le marché faiblit en juillet 2011, je prends position sur du BX4 (un tracker baissier) fin juillet et le cac chute brutalement début août de + de 10% en 1 semaine environ. Mon gain est doublé via le tracker car il a un levier 2 à la baisse.
A ce moment, j'ai donc fais en 1 semaine un gain de 20% parce que j'ai su entré quand c'était nécessaire, sur le bon produit, et dans le bon sens.
Depuis cette date, je suis l'évolution des actions chaque semaine et j’investis de manière active. J'ai testé les 2 façons et j'ai trouvé ma manière d'investir. Certains préfèrent une gestion plus passive, tout dépend de votre âge et de vos perspectives d'investissement, sachant que les 2 méthodes sont parfaitement complémentaires, l'une n'empêche évidemment pas l'autre (mais l'une est bien simple).

Bonne continuation dans votre gestion.

Pavdu69 23/02/2015 21:03

Bonsoir Robert,
Si vous protéger bien vos positions pendant la hausse, vous devriez sortir gagnant de Vallourec Et CGG. Pour ma part j'ai investi sur Esso pour profiter de la reprise du pétrole, cette ligne représente que 10% de mon PEA.
Bonne continuation

Robert 23/02/2015 12:03

Bonjour Pav
Disons que je fais cela depuis 2 ans avant je bossais et j'avais pas le temps de surveiller...j'ai eu bien des pertes limités...mais quand on dit "des" cela fait quand même pas mal malgrés les stops! Heureusement j'ai eu des satisfactions qui ont ratrappés.
J.ai fait toutefois une exception à ma règle ( ai je eu tord?) pour l'instant j'ai tord...mais j'espere que je finirais par etre gagnant, pour tout dire j'ai misé sur 2 pétrolieres qui sont en delicatesses (VK et Cgg pour tout dire)
On verra si j'ai eu tord, j'espere ne pas me planter sur les 2!

Pavdu69 21/02/2015 19:13

Bonjour Robert,

Vous êtes à l'équilibre depuis combien de temps?

Robert 21/02/2015 17:18

Bonsoir
Bien sur Jacques vous avez raison...
Mais on peut tres bien investir en bourse avec une relative securité en choisissant des supports assez surs, certains ont fait leurs preuves. Bien sur le rendement est souvent long à venir mais avec de la patience il vient...

Ne pas oublier aussi que la bourse peut etre aussi pour certains une passion, voir un jeu...Ce cas est bien sur plus dangereux pour non pas le rendement (car il peut parfois etre faramineux...) mais dangereux pour le capital (!)
Cette activité peut toutefois etre tentée à certaines conditions (à mon humble avis) :
Je me suis fais une règle qui est la suivante:
N'investir qu'un certaine somme que je suis pret à perdre sans dommage pour mon avenir. Dès que j'ai perdu cette somme, j'arrete tout investissement dans ce cadre sauf si j'ai encore une somme à investir sans dommage pour mon avenir... Enfin (si parfois cela marche...) si j'ai la chance de doubler mon capital, je sort la moitié que je place en securitè et je continue avec la somme de départ pour essayer de performer à nouveau. Mais bien sur cela est un jeu..qui demande des compétences ...et de la chance!
Cordialement, Robert
(PS je dois pas avoir beaucoup de compétences ,mais pas mal de chances...car je suis à l'équilibre depuis que je joue à ce petit jeu..)

Jacques 21/02/2015 12:11

Bonjour Pav. Je suis bien d'accord pour dire que la bourse finit toujours par remonter, et que plus on vieillit et moins on devrait prendre de risques. C'est sans doute en partie pour cette raison que je rate mes placements depuis quelques années: la proportion de mes avoirs exposée au risque est trop importante et crée une anxiété qui m'était inconnue il y a vingt ans..
Néanmoins, si patience, rigueur, humilité et constance sont sans doute nécessaires, ne faut-il pas également faire preuve de discernement pour trier le bon grain de l'ivraie, de diversification pour ne pas perdre tous ses œufs lorsque le panier se renverse, et puis aussi savoir choisir le bon moment pour investir, ou savoir ne pas choisir de moment en investissant régulièrement, et donc en commençant jeune comme certains le préconisent. Il faudrait une sacrée dose de patience et d'optimisme à une personne qui aurait débuté, disons en juillet 2007, lorsque le cac était à 6000 points.

Présentation

  • : Réussir ses investissements
  • Réussir ses investissements
  • : Gérer son argent, investir son épargne en bourse, dans les placements financiers, l'immobilier, devenir rentier, avoir la liberté financière, voyager, passer ses journées dans un hamac... ce blog est fait pour vous. Vous y saurez quand entrer et sortir des marchés, et sur quoi investir.Et n'oubliez pas: rien ne sert de courir, telle la tortue il faut partir à point.
  • Contact

Thèmes du blog

Les articles du blog portent sur l'argent, le patrimoine, la finance, les techniques pour investir, la psychologie de l'investisseur, la méthode algorithmique appliquée sur le site lié topinvest95.free.fr

Recherche