Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 09:51

Bonjour

un jour il faudra sortir de ses contrats d'assurance-vie. Pourquoi ?

l'assureur vous verse aujourd'hui un intérêt issu des obligations de France Trésor, qu'il a achetées il y a cinq à dix ans; à l'époque elles étaient émises avec environ 4% de coupon annuel, ce qui permet à l'assureur de vous verser autour de 3% d'intérêt.

Mais la France émet maintenant ses OAT 10 ans à un taux voisin de 1% annuel. Et vous les épargnants continuez à verser votre épargne sur vos contrats (La collecte nette s'établit à 19,5 milliards d'euros depuis le début de l'année.), donc l'assureur doit acheter de nouvelles obligations qui ne rapportent presque rien; et de toute façon les anciennes obligations vont arriver à échéance et l'état les "roulera" avec de nouvelles à taux bas. Donc l'assureur va se retrouver avec un panier d'obligations au taux de 1%, avec lequel il vous versera moins de 1%.

Deux choses très dangereuses vont se produire:

  • d'autres épargnants ne supporteront plus de toucher si peu, il rachèteront leur contrat et investiront dans de l'immobilier, des SCPI, qui rapportent bien plus, ou même arbitreront à l'intérieur du contrat vers des fonds en actions. l'assureur devra vendre des obligations pour les rembourser.
  • un jour les torrents de liquidités versés par la Banque centrale du Japon, ou demain la BCE, cesseront car ces créations monétaires entrainent la baisse du Yen et de l'Euro, ce qui finira par créer une inflation insupportable, la baisse de la consommation et une récession. Avec l'inflation et avec la réduction des achats des banques centrales, l'état sera obligé de proposer un taux plus élevé pour trouver preneur à ses obligations. Du coup les précédentes obligations, à taux faible, n’intéresseront plus personne, elles seront dépréciées, de 20 ou 50% , ou davantage.

Or l'assureur doit les vendre pour rembourser les rachats, donc les vendre en perte. A partir d'un certain niveau de pertes, l'assureur demandera à l'AMF de le dégager de son obligation de remboursement, pour éviter la faillite et la perte totale pour les épargnants restants. Et là vous serez coincé, votre épargne bloquée pour des années, peut-être 10 ans ou plus, avec un taux d'intérêt de moins de 1%, en dessous de l'inflation. Vous comptiez dessus pour améliorer votre retraite, et bien ce sera raté; et votre retraite aussi sera diminuée puisque l'Etat devra servir des intérêts en hausse et sera exsangue.

Donc il faut s'y préparer: un jour il faudra sortir de ses contrats d'assurance-vie, avant qu'il ne soit trop tard. On en reparlera.

cordialement

addendum: Sébastien pose la question "l'option de conserver l'argent dans les contrats d'ass vie et de les placer en unité de compte est elle valable?".

c'est à peine mieux, car on peut penser que les fonds Euro seront bloqués en premier, mais quand mon assureur ne pourra plus rembourser l'argent placé sur le fonds Euro, alors je ne voudrai plus avoir aucune épargne chez lui, même pas en unités de compte, car les parts de FCP que vous avez choisies ne vous appartiennent pas, elles appartiennent à l'assureur; et si l'assureur est mal en point, il sera dans l'incapacité de verser quoi que ce soit ou bien il sera autorisé par l'AMF à conserver les parts de FCP dans son bilan (sans vous les rembourser) de sorte à soutenir son bilan.

L'assurance-vie n'est pas votre propriété, si c'était le cas les plus-values annuelles seraient imposées sur le revenu comme les valeurs mobilières dans un compte-titres. L'assurance-vie est juste une créance que l'assureur promet de vous payer si les conditions sont réunies. En cas de crise obligataire sérieuse, ce ne sera plus le cas.

Partager cet article

Repost 0
Publié par John
commenter cet article

commentaires

JeanL 20/12/2014 19:13

Bonjour à tous,

Vous trouverez ci-dessous le détail des 2 fonds de garantie. Mais, comme le dit John, en cas de défaillance d'un gros assureur (ou banque), le montant des fonds sera très insuffisant pour dédommager les assurés ou déposants.
_____________________________________________________________________


Garantie des dépôts, comptes titres et PEA, des assurances vie


Il y a 2 fonds de garantie le FGDR (comptes et compte-titres), et le FGAP (assurances vie)

1- FGDR : Fonds de garantie des Dépôts et de Résolution
http://www.garantiedesdepots.fr/

Le FGDR gère 3 types de garanties :
- La garantie des dépôts, qui couvre principalement les comptes courants, les comptes sur livret, les comptes et plans d'épargne logement détenus dans les banques. Les comptes de dépôts sont couverts par la garantie des dépôts du FGDR dans une limite globale de 100 000 € par personne. Si vous avez des comptes dans 2 établissements, ça fait 200 000€.
Vos Livrets A, LDD et LEP, sont protégés par une Garantie de l’Etat.
Seuls les dépôts en euro, en franc CFP, ou en une autre devise de l’Espace Economique Européen, sont couverts. Par opposition, les dépôts en dollar, en franc suisse ou en yen, par exemple, ne sont pas couverts.
Toute autre somme d’argent (sous forme de lingots, pièces, billets) et les objets confiés au service de coffre d’une banque, ne constituent pas des dépôts laissés en compte. Ils ne sont pas couverts par le FGDR, ils bénéficient d’une assurance spécifique de la banque.
Par ailleurs, des produits comme l’assurance-vie, les PEP assurantiels ou les plans d’épargne-retraite populaire (PERP), qui ne constituent pas des dépôts, sont couverts par un autre mécanisme de garantie spécifique aux assurances.

- La garantie des titres qui couvre les titres et les autres instruments financiers, ainsi que les comptes espèces associés, confiés à un intermédiaire financier.
Pour rappel, un prestataire d’investissement n’a que la garde des titres. C’est le client qui en demeure le propriétaire.
Si le prestataire fait défaillance, le client reste encore propriétaire des titres et en général en a toujours la disponibilité.
La garantie des titres intervient si 2 conditions sont réunies : lorsque les titres sont devenus indisponibles (les titres par exemple ne sont plus en compte, ils ont « disparu ») et lorsque le prestataire est financièrement dans l’incapacité de restituer des titres identiques ou de dédommager le client.
Jusqu’à 2 fois 70 000 € garantis par personne et par prestataire :
Un compte titres ne peut fonctionner qu’avec un compte espèces associé, de manière à permettre les achats, les ventes, encaisser les intérêts, les dividendes, etc. C’est la raison pour laquelle la garantie des titres couvre à la fois les titres eux-mêmes et les espèces associées au fonctionnement des comptes titres.
Tous les titres indisponibles et éligibles à la garantie présents dans tous les comptes titres d’un client sont évalués et additionnés pour déterminer le montant de base de l’indemnisation. Le FGDR indemnise ce montant jusqu’à 70 000 €.
De plus, le FGDR identifie le montant total des espèces indisponibles associées aux comptes-titres du client. Il indemnise aussi ce montant, jusqu’à 70 000€ si le prestataire n’est pas une banque, jusqu’à 100 000€ avec l’ensemble des dépôts si le prestataire est une banque.

- La garantie des cautions, : qui concerne les engagements pris par un établissement de crédit au nom de professionnels à qui la réglementation fait obligation de présenter une garantie envers leurs clients.
La garantie des cautions a pour objet d’honorer, en cas de défaillance d’une banque (ou plus généralement d’un établissement de crédit), les engagements de caution donnés par celle-ci envers des professionnels (constructeurs immobiliers, agents de voyage, courtiers d’assurance,…) à qui la réglementation fait obligation de présenter une garantie au bénéfice de leurs clients.

Chacun peut voir sur le site garantiedesdepots.fr si sa banque est couverte par la garantie des dépôts et la garantie des titres. C'est en fait le cas des grandes banques françaises, ainsi que Boursorama, Fortuneo... Bourse Direct par exemple n'est couvert que par la garantie des titres (comptes-titres et liquidités associées). Le mécanisme de garantie des sociétés de gestion n’a toujours pas été déployé en l’absence de traduction réglementaire.

Le FGDR dispose-t-il des ressources suffisantes pour faire face à une défaillance bancaire ?
- Arguments vus sur le site du FGDR : Le FGDR dispose d’une masse de ressources supérieure à 2 Milliards € qu’il peut mobiliser à tout moment. En complément, le FGDR peut appeler des contributions exceptionnelles auprès de ses adhérents, et il peut également emprunter.
Par ailleurs, le montant des ressources nécessaires varie selon le mode de traitement de la défaillance. En contribuant à la restructuration financière de l’établissement avant qu’il ne fasse faillite, une intervention préventive ou en résolution permet ainsi au FGDR de protéger des masses de dépôts importantes, et bien supérieures aux ressources mobilisées pour l’intervention.

- Arguments d'observateurs extérieurs : les banques utilisent un fort effet de levier et sont tout à fait faillibles, les stress tests n'ont pas été assez sévères. En cas de faillite généralisée, ou même d'un seul gros établissement, le FGDR ne pourra rien faire car les fonds dont il dispose sont très largement insuffisants :
- Garantie des dépôts : 2 551 millions € au 31 décembre 2013 (seulement 40€ par Français)
- Garantie des titres : 135 millions € (seulement 80€ pour chacun des 1.7 millions d'actionnaires français)
- Garantie des cautions : 37 millions €
Rappelons que le montant total des dépôts des Français avoisinerait les 2 000 milliards d'euros, soit 1000 fois plus que le FGDR. La garantie des dépôts à 100 000 euros n'est donc qu'une garantie théorique. En cas de faillite d'une grosse banque, la protection de l'argent de ses clients ne pourrait réellement être assurée que via une intervention de l'Etat. Mais en aura-t-il les moyens?


2- FGAP - Fonds de Garantie des Assurances de Personnes (assurances_vie...)
Tout comme les comptes bancaires, les contrats d'assurance-vie font également l'objet d'une garantie des dépôts. Le montant maximal de cette garantie est fixé à 70 000 euros par personne, pour tous les contrats détenus chez un même assureur. Ce plafond est porté à 90 000 € si le souscripteur est en phase de perception d’une rente viagère. Cette garantie est assurée en principe par le Fonds de garantie des assurances de personnes. Une garantie qui, comme celle des dépôts bancaires, est aujourd'hui encore très théorique.
Fin 2012, les ressources du Fonds de garantie représentent 697 millions d’euros. S’y ajoute la faculté d’emprunt auprès des sociétés adhérentes au Fonds pour un montant identique. La capacité d’intervention du Fonds de garantie est donc de 1,394 milliard d’euros.
L'encours des assurances vie en France était de 1445 mds € en septembre 2013 soit environ 50000€ par Français qui possède 1 ou plusieurs assurance vie. Si les gros assureurs font faillite, le Fonds de garantie ne peut donc rembourser en moyenne 50€ par Français.

Les unités de compte ne sont pas traitées comme les actions, dont l'actionnaire est théoriquement propriétaire (théoriquement parce qu'on a vu plus haut qu'il peut y avoir des cas où les cations "disparaissent"). Les unités de compte ne sont, comme les fonds en euros, qu'une créance. Le souscripteur d'un contrat en unités de compte ne détient qu'un droit de créance sur la société d'assurance et non un droit de propriété sur les actifs constituant les unités de compte.
L'assurance-vie est en effet un objet juridique original, car selon le Code civil il s'agit d'une "stipulation pour autrui". C'est-à-dire que l'assuré n'est plus propriétaire des sommes versées dans son contrat. Elles appartiennent à l'assureur, et le souscripteur n'a qu'un droit de créance vis-à-vis de la compagnie.
http://www.lemonde.fr/argent/article/2013/07/11/assurance-vie-quand-un-contrat-peut-il-etre-saisi_3445947_1657007.html#q9QcCkUJZA8TO0jU.99

Hidalgo 20/12/2014 14:34

Bonjour,
je suis d'accord avec vous sur le fait que les fonds en euros vont rapporter de moins en moins en raison de taux directeurs des banques centrales bas et que les assureurs pourraient avoir des problème de solvabilité le jour où davantage de gens voudront retirer leur bille qu'en remettre.

En revanche, je ne pense pas que nous craignions la forte inflation en Europe.
Bien au contraire: ce qui nous attend c'est un scénario à la japonaise avec une déflation.
La thèse de Harry Dent dans son livre "the demographic cliff" est très intéressante. Il explique comment la démographie vieillissante dans nos pays développés va conduire, comme cela a été le cas au Japon, à une baisse de la consommation, une baisse de l'inflation et donc une baisse de tous les actifs, mobiliers et immobiliers. You have more "dyers" than "buyers".

Dans un tel contexte déflationniste il n'y a que le cash qui soit roi, dans des banques sûres.
Comment voulez-vous que l'inflation reparte dans une zone économique où les taux de chômage avoisinent les 25% en Grèce ou en Espagne et 10% en France ?

Je suis également intéressé par des noms de banques solides.
Merci

John 20/12/2014 14:56

la faillite des assureurs sera causé par la remontée des taux obligataires.
La remontée peut être causée
- par l'inflation due à la dévaluation de la monnaie, par exemple en cas de sortie de la zone Euro.
- ou par la réduction ou cessation de création monétaire des banques centrales; la création permet l'achat à bas taux des obligations des états; quand la création s'arrêtera, les taux remonteront.
- ou suite au défaut de gros états comme l'Italie, l'Italie peut être tentée de répudier sa dette pour sortir de l'étouffement économique qu'elle connait

D'accord avec vous sur le fait qu'en déflation, le cash est un bon placement, le cash c'est de l'obligataire court terme (moins d'un an), ce n'est pas de l'obligataire long terme (10 ans et plus), celui-ci baisse en période de récession. La déflation nous y sommes, la récession est l'étape suivante, et là les obligations long terme baisseront et les assureurs feront faillite.

Philippe 20/12/2014 12:10

Bonjour
"un jour les torrents de liquidités versés par la Banque centrale du Japon, ou demain la BCE, cesseront car ces créations monétaires entrainent la baisse du Yen et de l'Euro, ce qui finira par créer une inflation insupportable, "

Autant pour le Japon c 'est crédible, autant pour l' Europe on n y croit pas tant que les Allemands seront aux affaires

Philippe

Sebastien 20/12/2014 11:18

Hello John
l'option de conserver l'argent dans les contrats d'ass vie et de les placer en unité de compte est elle valable?
Merci de votre analyse, elle rejoint la mienne. La seule vrai incertitude, c'est le timing?

John 20/12/2014 11:32

Le fait que vous consultiez un blog aussi confidentiel que celui-ci montre que vous faites partie des 1% les mieux informés. Vous aurez le temps de sortir le moment venu.

Bill 20/12/2014 11:28

Pourquoi ne pas commencer à sortir maintenant plutôt que de risquer de vouloir sortir tous en même temps?

John 20/12/2014 11:22

je crains que non: un assureur en mauvais état financier aura du mal à satisfaire une demande de rachat; n'oubliez pas que vous détenez juste une créance sur l'assureur; les unités de compte ne sont pas votre propriété.

Chopinas 20/12/2014 11:09

Bonjour,

Je souhaiterais quelques précisions sur votre article. Vous préconisez de sortir des contrats d'assurance vie ou des fonds en euros ? Dans ce cas où placer l'épargne pour les années a venir (en dehors de l'or, argent et SCPI car j'ai déjà ce type de placements ) ?


Très cordialement

Chopinas

John 20/12/2014 14:02

il faudrait que je fasse une recherche.
dans un futur article peut-être.

CHOPINAS 20/12/2014 13:55

Bonjour,

J'ai lu le blog de Chevalier mais je n'ai pas tout compris.
Pouvez-vous me donner des noms de banques françaises ou étrangères sûres et à l'abri des aléas des futures faillites et de l'effondrement de l'euro ?

Tres cordialement

John 20/12/2014 11:37

Vaste question.
lisez le blog de JP.Chevallier
http://chevallier.biz/2014/11/leverage-reel-des-banques-francaises-3%C2%B0-trimestre-2014/

CHOPINAS 20/12/2014 11:32

Bonjour

Quelles sont les banques étrangères et françaises sures ?

Très cordialement

John 20/12/2014 11:12

Pas aujourd'hui, mais un jour il faudra sortir.
Et placer l'épargne sur de simples comptes-titres dans des banques étrangères sûres, en actions ou parts de fonds.
cordialement

Présentation

  • : Réussir ses investissements
  • Réussir ses investissements
  • : Gérer son argent, investir son épargne en bourse, dans les placements financiers, l'immobilier, devenir rentier, avoir la liberté financière, voyager, passer ses journées dans un hamac... ce blog est fait pour vous. Vous y saurez quand entrer et sortir des marchés, et sur quoi investir.Et n'oubliez pas: rien ne sert de courir, telle la tortue il faut partir à point.
  • Contact

Thèmes du blog

Les articles du blog portent sur l'argent, le patrimoine, la finance, les techniques pour investir, la psychologie de l'investisseur, la méthode algorithmique appliquée sur le site lié topinvest95.free.fr

Recherche